Nos propositions :

1 Un revenu de transition écologique à 1000€ par mois

2 Rendre gratuits les transports scolaires et régionaux pour les moins de 25 ans

3 Mettre en place des mesures d’urgence pour surmonter la crise sociale et sanitaire

4 Lutter contre le décrochage et favoriser l’insertion des jeunes dans des emplois de qualité

5 Soutenir l’accès aux soins des jeunes

6 Créer un pass jeunesse 18-25 ans pour l’accès à la culture et la santé

7 Associer les jeunes dans les prises de décision

8 Des lycées à taille humaine, écologiquement responsables et adaptés au changement climatique

9 Vers un numérique éducatif équitable, sobre et efficace

10 Insuffler une orientation pour la recherche sur le long terme

11 Mettre en place un véritable service public de l’orientation


Il est temps de répondre à la crise sociale que traversent les jeunes et de soutenir leur émancipation !

 

Nous sommes mobilisés auprès des jeunes de la région !  

 

La situation des jeunes est préoccupante.

La crise sanitaire et les différents confinements ont mis la jeunesse de notre Région dans une situation sociale et psychologique extrêmement difficile. Les études en distanciel, privant de sociabilité, l’impossibilité de se procurer des petits boulots pour financer leur parcours d’études, le décrochage scolaire et le renoncement aux soins et à une couverture sociale sont une réalité.

La région actuelle ne se concentre pas sur les vrais problèmes.

Bien que la Région ait de vrais moyens d’action puisqu’elle a à sa charge les lycées, l’orientation et la formation, le Conseil régional actuel préfère investir dans des mesures « gadgets » qui ne répondent pas réellement aux difficultés des jeunes. C’est par exemple le cas du dispositif lycée 4.0 qui coûte très cher (36 millions d’euros au total), mais ne prend pas en compte les enjeux environnementaux ou d’orientation des jeunes.

La Région doit soutenir l’émancipation de la jeunesse et penser à ses jours heureux suite à la crise sanitaire.

Malgré tous les problèmes qu’elle rencontre, la jeunesse est porteuse d'une volonté de changement et cherche à inventer un modèle de société plus vivable. Notre Région devra jouer un rôle dans l’émancipation et la résolution de la crise sociale que vit actuellement la jeunesse. Nous comblerons l’absence d’aide du gouvernement, notamment en étendant la gratuité des transports et des soins, ainsi qu’en expérimentant un revenu de transition écologique. Celui-ci serait accordé sous forme de bourse, aux jeunes ayant un projet autour de l’environnement ou du social et serait un formidable vecteur d’émancipation pour un début de carrière qui soit porteur de sens. Emanciper la jeunesse, c’est aussi lui permettre de trouver sa voix. Nous mettrons en place un grand plan de lutte contre le décrochage, en doublant les moyens alloués à l’aide à l’orientation des lycéen.ne.s et en proposant un accès gratuit aux formations vers les métiers d’avenir.

 

Depuis plus d’un an maintenant la situation des jeunes se dégrade. 22% des jeunes actifs sont actuellement au chômage, plus d’un étudiant sur six est en situation de décrochage, le retard scolaire ne cesse de s’accumuler, et des dizaines de milliers de jeunes sont obligés de se tourner vers des organismes de distribution alimentaire. La précarité, couplée avec le manque de perspectives sur leur avenir, plonge de plus en plus de jeunes dans une détresse psychologique.

> Plus d'informations