Nos propositions :

1 Lutter contre les discriminations à travers toutes les des politiques régionales

2 Soutenir la lutte contre les discriminations dans tous les domaines de la société

3 Institutionnaliser la problématique des discriminations

4 Repenser l’inclusion des personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap

5 Mettre en place des assises et du plan de soutien aux personnes en situation de handicap (PESH)

6 Permettre aux réfugié.e.s de contribuer au bien commun

7 Lutter contre l'isolement des personnes âgées

8 Lutter contre la précarité menstruelle

9 Forger de futures générations inclusives

10 Exiger l’exemplarité en matière d’inclusivité dans les infrastructures sociales

11 Encourager à l’inclusivité dans les activités du quotidien


Il est temps de favoriser le vivre-ensemble, l’égalité réelle et l’inclusion de tous et toutes !

Le fil rouge de ce projet politique étant de changer les rapports que l’être humain entretient avec le monde qui l’entoure, cela implique également ses interactions avec le reste de ses semblables. Il est temps d’ériger le Grand Est en région où il fait bon vivre pour toutes et tous. Et, en la matière, d’immenses efforts sont nécessaires.

En effet, le Grand Est occupe rarement une place enviable au sein des divers classements relatifs aux discriminations. 

La région a déjà beaucoup à faire pour progresser en matière d’égalité femmes-hommes. En effet, les premières sont plus impactées par le chômage que  les seconds. Le Grand Est est la 3e région où l’écart salarial est le plus important (18.7%). Et n’oublions pas les multiples violences dont elles sont victimes au quotidien, qui ont même été exacerbées en ces temps de crise sanitaire ! Pour poursuivre avec ce glorieux palmarès… Selon les chiffres de l’année 2019, 4 des 9 départements de la région ont un taux d’infractions à caractère raciste supérieur à la moyenne nationale. Le Grand Est est également fréquemment cité parmi les régions où le recensement d’actes et menaces antisémites et islamophobes est le plus important. Sur les 1899 situations LGBTphobes commises en 2019, 78 se sont produites en Grand Est - ce qui en fait la 6e région métropolitaine où on dénombre le plus de violences de ce genre. 

Il est urgent de remédier à cette situation ! Notre projet promeut la lutte contre tous les types de discriminations : quelle que soit leur base (genre, orientation sexuelle, religion, ethnie…) ou leur manifestation (actes, paroles, configuration de l’espace social…). L’inclusivité doit être garantie, non seulement dans le milieu professionnel (pour gonfler quelques statistiques socio-économiques), mais dans tous les aspects de la vie sociale !